Vanessa Lainé diététicienne Le Havre Normandie Herbalife

Pourquoi maigrir est devenu démodé, la fin du diktat de l’IMC

– Traquez vous les régimes pour maigrir des people dans les magazines et sur le web?

– Les mannequins filiformes sont elles vos modèles ?

– Recherchez-vous sur le Web votre  IMC ? Faites vous partie des personnes qui bataillent pour conserver ou atteindre un poids idéal ?

–  Pensez-vous qu’il faille peser 10 kilos de moins que sa taille pour être au top ?

Si vous vous reconnaissez dans l’un de ces points, alors c’est que vous êtes surement atteinte du syndrome MABACOMAVI « ma balance contrôle ma vie » ou sinon peut être le syndrome ITSIB traduire par « I think that skinny is beautiful » ou bien  « je pense qu’être maigre est beau ».

Si c’est le cas, oubliez tout ca ! J’ai une bonne nouvelle ! Arrêtez de vouloir  « maigrir ». La période ou l’on ne prenait en compte que L’IMC ou Indice de Masse Corporelle est totalement révolue !

L’explication est très simple : Imaginez votre corps avec des compartiments.

Le premier compartiment c’est la « masse maigre ». Ici vous trouvez le muscle, oui le muscle qui brule la graisse et les calories, pour notre plus grand bonheur ! Le muscle est lourd, en revanche, il est très peu volumineux.  La masse maigre englobe également les os, les organes, et les tissus comme la peau.

Le second compartiment, c’est la « masse graisseuse ». A poids égal, elle est beaucoup plus volumineuse que le muscle, et brule peu de calories.

Concrètement, à IMC égal, deux personnes peuvent avoir 2 silhouettes totalement différentes !

Et oui, imaginez Laura ! Laura a 25 ans, elle est sédentaire et prend toujours sa voiture pour aller de  son domicile de l’agglomération havraise jusqu’à son lieu de travail. Elle saute souvent des repas et compense en grignotant du sucré. Elle veut absolument perdre du poids et elle ne comprend pas pourquoi maigrir lui est difficile.

Le matin elle se contente d’un thé et d’une biscotte sans sel, dans la matinée, elle craque par la faim sur une viennoiserie ramenée par une de ses nombreuses collègues qui fête son anniversaire. A midi, elle se contentera d’une petite salade de crudités avec juste une tranche de jambon. Pour finir elle prendra une pomme. A 17h30 en rentrant du bureau, affamée, elle se jettera sur les biscuits du placard. Le soir elle dinera léger : une soupe et un yaourt suffiront. Laura a toujours l’impression d’être au régime, d’être fatiguée et sa silhouette est loin d’être idéale. Elle est très complexée par sa cellulite. Elle pèse 62kg pour 1m68 et s’habille en taille 40.

Laura est souvent jalouse de sa collègue de bureau, qui mange  sans grossir: Clémence ! Clémence pratique environ 3 fois par semaine une activité sportive. Elle fait du fitness en salle et court le dimanche matin. Elle habite en centre ville du Havre et parcourt la ville à vélo.

Le matin elle prend un petit déjeuner complet avec un bon apport en protéines. A 10h00 elle prend souvent une banane. A midi, au self, elle prend généralement un plat composé de poisson ou de viande avec beaucoup de légumes et un peu de féculents complets. Vers 17h, elle consomme souvent une barre protéinée ou une grosse poignée de noix. Pour le diner c’est souvent un apport en protéines (3 fois par semaine du poisson gras) avec des légumes ou une salade composée contenant de l’avocat. Clémence est toujours en pleine forme et a vraiment une silhouette de rêve, tonique et musclée. Elle mesure 1m68 et pèse 62 kg. Elle s’habille en 36/38.

Saisissez vous la différence ?

L’alimentation de Laura est composée de beaucoup de glucides et de peu de protéines.

A l’inverse, Clémence consomme des protéines en quantités suffisantes, de bonnes sources de glucides et de bon gras qui vont la rassasier sans faire varier son niveau d’insuline (pour simplifier c’est une hormone que le corps sécrète quand nous consommons des glucides. Cette hormone va favoriser le stockage des graisses).

De plus, Clémence est active et combine les exercices à la fois cardio et musculaires. Les premiers vont entretenir son endurance et les seconds vont l’aider à construire du muscle et à sculpter sa silhouette.

Vous voyez les choses différemment à présent ? Comprenez vous qu’il ne sert à rien de focaliser sur la balance ?

Voilà pourquoi maigrir est démodé aujourd’hui! c’est la fin du diktat de l’IMC !

Heureusement de nos jours vous pouvez mesurer votre état de forme avec des balances impédancemètres. C’est ce que je fais chaque jour avec les personnes que je coache. Elles permettent de mettre en évidence la composition du corps, de voir s’il a assez de muscles et de contrôler le niveau de graisse corporelle. Ainsi, il est devenu inutile et sans intérêt de calculer l’IMC.

Ainsi, mettons fin à la dictature de la balance ! Focalisons-nous sur l’atteinte d’un pourcentage de masse graisseuse sain et d ‘une masse maigre correcte. Aujourd’hui, peser 48 kg pour 1m70 n’est pas quelque chose de sain, de durable. Une femme (ou un homme d’ailleurs!) avec un corps sain, en pleine forme, tonique n’est t-il pas plus joli que celui d’une brindille ? Profitez de la zone de commentaires si dessous et partagez nous si vous êtes un ou une accro de la balance. Dites également si  vous pensez qu’il vaut mieux être « Healthy » que « Skinny ».  

Partagez :

One Response

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *